Pour une présentation générale de la chaux aérienne (en poudre et en pâte) et hydraulique veuillez consulter le lien Élanéco suivante : Présentation de la chaux aérienne et de la chaux hydraulique .

 

PRÉSENTATION DE MISE OEUVRE D'UN ENDUIT CHAUX-CHANVRE

Le principal intérêt d'un enduit à base de chaux-chanvre est d'apporter, outre les vertus de la chaux en soi, une correction thermique (et acoustique) des murs épais maçonnés, en pierre ou en brique lesquels sont source de grand incofort durant la saison froide. Nous employons le terme de correction thermique plutôt que celui d'isolation car l'épaisseur nécessaire pour une véritable isolation ne pourrait tenir avec un simple enduit, et parce qu'une épaisse couche d'isolation annulerait les effets postiifs de l'inertie des murs. Une couche de 4 à 6 cm d'enduit intérieur chaux-chanvre est donc le compromis idéal pour supprimer l'effet de paroi froide de ce type de mur, tout en ne modifiant pas son équilibre hygrométrique et tout en continuant à bénéficier de son inertie.

Matériaux et outils

Vous pouvez utiliser de la chaux aérienne pure (CL) qui aura une prise lente au contact de l'air et dont la porosité assurera une bonne gestion de l'hygrométrie. Mais il est plutôt conseillé, pour une meilleure tenue de cet enduit épais, d'y ajouter 15 à 30 % de chaux hydraulique naturelle (NHL) ou bien d'utiliser un mélange spécaliement développé comme le  Batichanvre. En effet, il faut savoir que les chaux hydrauliques naturelles (NHL 2, NHL 3,5 et NHL 5) contiennent un pourcentage croissant d'argile et/ou de silice qui les rendent plus résistantes mais réduisent leur perméabilité à la vapeur d'eau. Evitez d'utiliser les chaux hydrauliques (HL), encore moins respirantes, et pouvant contenir du ciment.

Pour ce type d'enduit, on utilise de la chènevotte (partie cellulosique de chanvre (sac de 100 ou 200 litres) (voir notre produit « Isocanna » de la marque « Chaux & Enduit St-Astier ».

Nécessite une bétonnière, un seau de 10 litres pour faire les dosages, une taloche, une truelle et d'une lisseuse.

Préparation du support et précautions

Le mur de pierre ou de brique doit être nettoyé, débarrassé des vieux enduits et humidifié. En régions froides et avec des murs en pierres peu poreuses (granit), évitez la chaux aérienne pure et augmentez un peu le pourcentage de chaux hydraulique. La température doit être comprise entre 5°C et 30° C.

Attention : en raison du caractère légèrement corrosif et irritant de la chaux, utilisez des gants, des lunettes et évitez de faire de la poussière.

Première couche d'accroche : Le gobetis

Vous pouvez appliquer à la truelle un gobetis traditionnel avec un mélange assez liquide de chaux hydraulique et de sable (0 - 5 mm) : 10 volumes de sable pour 5 à 7 volumes de chaux (respectivement pour NHL ou CL). Sur un support bien poreux, vous pouvez aussi utiliser dès le départ le mélange chaux-chanvre. Le gobetis est une couche peu épaisse (5 à 7 mm) qui doit rester rugueuse pour assurer une bonne accroche aux couches suivantes.

Préparation du mélange

 Chaque fabricant indique les proportions à utiliser (comptez 40 à 70 kg de chaux pour 100 litres de chanvre et 50 à 60 litres d'eau). Il vous faudra préparer au total environ 1,5m³ d'enduit pour couvrir 30 m² de murs d'une couche de 5 cm d'épaisseur. Introduisez dans la bétonnière les trois quarts de l'eau et la chaux. Laissez tourner quelques minutes pour obtenir un lait de chaux. Ajoutez progressivement le chanvre par saupoudrage. Faites tourner 3 à 5 minutes en ajoutant le reste d'eau afin d'obtenir un mélange homogène.

Seconde phase : Application du corps d'enduit

Le gobetis doit être encore frais lorsque vous commencer la couche suivante (plus épaisse), appelée « corps d'enduit  ». Si vous avez utilisé un mélange avec de la chaux hydraulique, commencez le jour même ou le lendemain car le gobetis sèche en 48 heures. Avec de la chaux aérienne pure, vous disposez de quelques jours de délai.

Appliquez l'enduit en une première passe de 2,5 à 3 cm d'épaisseur, à la taloche ou à la truelle, en commençant par le bas et en serrant légèrement. La seconde passe, épaisse de 2 cm sera effectuée quelques jours plus tard, avant séchage complet de la précédente.

Si le mur contient des irrégularités, le corps d'enduit permettra de les rattraper sans risques de fissures.

Finitions

Vous pouvez talocher et laisser apparaître la chènevotte, surtout si vous avez ajouté des ocres dans la deuxième passe. Vous pouvez aussi serrer l'enduit à la lisseuse pour un aspect plus fin. Mais il vous reste également toute la palette des superbes couches de finition à base de chaux, colorées avec des ocres : badigeon, eau forte ou stuc...

Pensez à bien ventiler la pièce et au besoin à la chauffer un peu, car le séchage complet pourra demander plusieurs semaines.

Voir tout le texte Réduire le texte

() | 
  • My wishlists